Bilan 2017

08/03/2018 16:38

En 2017, 968 142 tonnes de marchandises ont transité par le port de Saint-Malo.

L'essentiellement des trafics cargos est tourné vers les importations des matières premières pour les usines du groupe ROULLIER.

Saint-Malo reste le point d’entrée des bois sciés pour l’alimentation des sites industriels de ISB et pour l’alimentation de la filière de construction. Avec 70 000 T c’est le 5ème produit manutentionné sur le port.

Malgré un ralentissement l’alimentation du bétail est toujours la seconde l’activité du Port avec 250 000 T. Les importations d’engrais conditionnés ont fortement progressé avec 89 000 T s’affichant à la 3ème place des produits traités.

Les importations de sel se maintiennent à des niveaux élevés avec 88 000 T importées principalement.

 

1 075 147 passagers en 2017

Avec plus d’un million de passagers qui transite par le port, Saint-Malo reste le 1er port Breton à Passagers et est parmi l’un des premiers ports Français.

En détail :
Grande-Bretagne, Portsmouth : 343 813 passagers
Iles Anglo Normandes (Jersey et Guernesey) : 423 842 passagers
Trafic côtier : 290 160 passagers
Paquebots de croisière : 17 332 passagers. Saint-Malo reste le 1er port d’escales de croisières Breton, avec 31 Escales de Paquebots.

Le trafic ferries transmanche suit la tendance nationale, avec une érosion de -5% du nombre de passagers mais une progression du trafic marchandises de 5,5%.

 

1 189 tonnes à la criée de Saint-Malo 

La criée de Saint-Malo ne traite qu’une partie des espèces pêchées soit 1 189 T dont principalement 756 T de coquilles Saint-Jacques et 24 T de praires.

La progression du traitement des bulots se confirme avec 298 T exportées.

Le port de Cancale exploité par les équipes de la criée de Saint-Malo voit le volume de Seiche débarqué à seulement 93 T.

Revenir